Audience en conférence

La profession de sophrologue

Un métier passionnant

Un sophrologue est un professionnel du bien-être, de la santé et du développement personnel. Il est formé afin d'aider ses clients à gérer certaines difficultés de vie, à se sentir bien physiquement et  moralement, à s'épanouir dans tous les aspects de leur vie ou encore à développer leurs potentiels et leur efficacité.
 

C'est un métier passionnant où la plus grande satisfaction du sophrologue est de contribuer à l'accomplissement des personnes qu'il accompagne.

Comment peut s'exercer le métier de sophrologue ?

 

Il y a de nombreuses façons d'exercer une activité professionnelle en sophrologie, en fonction de ses goûts (l'enfance, le sport, la maternité, le social, ou dans un cadre général de développement personnel), et de la dimension de son projet, comme:

  • Compléter son actuelle activité professionnelle, par exemple si l'on est kinésithérapeute, formateur, entraîneur sportif, musicothérapeute, etc.

  • Être intervenant dans des structures existantes (ou exercer au domicile) : maisons des associations, maisons de retraite, centres de thalassothérapie, organismes de formation professionnelle, etc. (en complément d'une première activité professionnelle ou non).

  • Ouvrir un cabinet (séances individuelles et/ou groupe) dans une structure existante : centre médical, centre de remise en forme, etc.).

  • Ouvrir un cabinet ou un centre indépendant (séances individuelles et/ou groupe) ce qui n'empêche pas d'être en même temps intervenant dans d'autres structures.

Les statuts professionnels :

 

Comme toute activité de prestation de service, l'exercice professionnel de la sophrologie peut s'exercer dans le cadre  de  différents  statuts  adaptés à la situation personnelle et au projet de chacun. Parmi les plus courants se trouvent :

  • Le bénévolat : le plus souvent dans un cadre associatif.

  • La profession libérale : c'est le statut le plus courant des sophrologues. Depuis janvier 2009, le statut de micro-entrepreneur facilite encore les démarches et la gestion de ce statut d'entreprise individuelle.

  • Le salariat pour une association, une entreprise, une institution publique, une maison de retraite, un centre de rééducation, de thalassothérapie ou de remise en forme.

  • Le portage salarial : qui permet d'exercer une activité indépendante tout en bénéficiant d'un statut salarié.

 
Psychologue pour enfants

Le rôle du sophrologue

Le sophrologue : un professionnel qualifié.
 

Quels que soient les thèmes abordés, l'objectif d'un sophrologue est de permettre aux personnes qui s'adressent à lui d'avoir conscience et de maîtriser les facteurs qui interviennent dans la relation à ce qu'elles vivent, parfois face à une difficulté de vie, mais aussi quand tout va bien dans un but d'épanouissement personnel ou d'efficacité.

Mais plus qu'à l'histoire ou aux difficultés d'une personne, le sophrologue va s'intéresser à sa façon actuelle de vivre les choses, ce qu'elle ressent, ce qu'elle se dit, ce qu'elle fait, ce qu'elle souhaite.
C'est ce que l'on appelle l'approche centrée sur la personne.

 

Un sophrologue partira toujours de l'idée qu'il ne sait pas ce qui est bien pour une personne et l'invitera donc en permanence à donner son avis sur le choix des exercices, la démarche entreprise, son vécu, les résultats obtenus. C'est une relation d'adulte à adulte, une collaboration basée sur la confiance et la responsabilité de chacun que l'on appelle l'alliance.

 

Tout l'art du sophrologue va être d'accompagner avec empathie, dans une démarche de découverte, d'entraînement et d'évolution, en faisant preuve de rigueur méthodologique mais aussi de créativité.

Pour cela, les méthodes que le sophrologue va proposer vont mobiliser la personne dans sa globalité, dans son histoire et dans tout ce qui motive et constitue sa relation à l'existence. Il s'agira de développer sa qualité de conscience tout en développant sa capacité à gérer concrètement ce qui en découlera.

Un sophrologue n'est pas un thérapeute : 
sauf s'il est aussi un professionnel qualifié (médecin, psychologue, psychanalyste), Un sophrologue n'est pas habilité ni formé pour diagnostiquer et prendre en charge des troubles entrant dans le cadre des psychopathologies (par exemple un état dépressif).

Un sophrologue pourra, par contre, intervenir de manière très bénéfique en complément et souvent en collaboration avec un psychothérapeute. C'est pourquoi un sophrologue ne cherche pas à interpréter des symptômes, des ressentis, des vécus; il ne s'intéresse pas à l'inconscient et ne cherche par exemple aucunement à faire remonter des expériences vécues refoulées.

Un sophrologue n'est pas un "gourou" : 
dans le sens où un sophrologue n'est pas là pour donner des réponses toutes faites, des solutions tracées, ni pour dire ce qui lui semblerait bien ou mal que ce soit dans les choix possibles, les actes, les idées ou les valeurs d'une personne.
Il n'y a aucune philosophie sophrologique, aucune croyance, aucune "bonne" façon de voir les choses.
Un sophrologue ne dirige pas, ne suggère pas, et d'une manière générale n'agit pas sur l'autre.

Un sophrologue va établir une collaboration et accompagner avec tout son art une personne vers ses objectifs. Il met à disposition une démarche, des exercices, dont chacun pourra user librement en étant toujours l'acteur de son cheminement.

Un sophrologue n'est pas un "gourou" : 
dans le sens où un sophrologue n'est pas là pour donner des réponses toutes faites, des solutions tracées, ni pour dire ce qui lui semblerait bien ou mal que ce soit dans les choix possibles, les actes, les idées ou les valeurs d'une personne.
Il n'y a aucune philosophie sophrologique, aucune croyance, aucune "bonne" façon de voir les choses.
Un sophrologue ne dirige pas, ne suggère pas, et d'une manière générale n'influence pas l'autre.

Un sophrologue va établir une collaboration et accompagner avec tout son art une personne vers ses objectifs. Il met à disposition une démarche, des exercices, dont chacun pourra user librement en étant toujours l'acteur de son cheminement.

Les spécialisations possibles

Secteur médical et paramédical
Secteur de l'entreprise
Secteur éducatif et social
Secteur sportif
 

Une profession en devenir

Le nombre de sophrologues en activité ne cesse de s'accroitre. La sophrologie répond aux besoins de nombreux secteurs professionnels et aux demandes d'un public de plus en plus large, et ce d'autant plus que :

 

  • La profession s'organise : les troisièmes états généraux des écoles ont eu lieu en 2011, des congrès réunissent régulièrement les sophrologues en exercice et les pouvoirs publics reconnaissent aujourd'hui la sophrologie comme une nouvelle branche professionnelle.
     

  • Une information de qualité se développe, apportant auprès du grand public, des professionnels et des institutions, une idée plus claire de ce qu'est la sophrologie et du champ de compétences des sophrologues.
    Récemment, les pages jaunes ont créé une rubrique "Sophrologue" qui permet d'éviter les amalgames avec tout ce qui concerne les pratiques de relaxation ou les psychothérapies.
     

  • La qualité des formations évolue et il y a de moins en moins de formations trop courtes ou de mauvaise qualité. Les états généraux des écoles, organisés à l'initiative du Syndicat des Sophrologues Professionnels, ont permis d'établir des critères minimums de durée, 300 heures minimum, et un tronc commun de contenu.
    Dans tous les cas investir dans une formation suffisamment longue et de qualité est un gage essentiel de réussite  professionnelle (voir : comment choisir sa formation en sophrologie).
     

  • Des mutuelles de santé prennent en charge les séances, des comités d'entreprise emploient des sophrologues pour le personnel, les maisons pour tous proposent souvent l'activité sophrologie, tout cela contribue à rendre la sophrologie accessible au plus grand nombre.

 

C'est donc une profession pleine d'avenir qui est en train de se développer, une profession qui sort de sa phase de jeunesse et acquiert aujourd'hui toute sa maturité à travers un statut clair, une reconnaissance et une crédibilité.

meilleurs amis
 

Les organisations professionnelles

Depuis une vingtaine d'années, la sophrologie ne cesse de se développer, elle est devenue une nouvelle branche professionnelle.

Cet essor passe également par le développement d'organisations professionnelles pouvant offrir un certain nombre de garanties, autant auprès des professionnels qui peuvent faire appel à des sophrologues, qu'auprès du public souhaitant pratiquer ou se former :

  • Le Syndicat des Sophrologues Professionnels (S. S. P.) : La référence à ce syndicat apporte au public ainsi qu'aux institutions et employeurs susceptibles de faire appel à un sophrologue un ensemble de garanties portant essentiellement sur :

    • La formation du sophrologue auquel il s'adresse.

    • L'adhésion du sophrologue à un code déontologique.

    • La possibilité de recours en cas d'un non-respect par le sophrologue de la charte définie par le S. S. P.

  • La Société Française de Sophrologie (S. F. S.), créée en 1966, a pour objectif de promouvoir la sophrologie. Elle regroupe différents courants de la sophrologie.
    La S.F.S. se préoccupe d'apporter une information rigoureuse et complète sur cette pratique parfois mal connue et veille au respect des règles déontologiques.

  • La Fédération des Ecoles  Professionnelles en Sophrologie (FEPS) regroupe des écoles visant un haut niveau dans la qualité de la formation et travaille à la reconnaissance du métier par les institutions, les administrations....

sfs-societe-francaise-de-sophrologie.png
logo-feps.png
 

La recherche en sophrologie

Le G.E.S. se constitue à la fois :

 

  • D'une unité de recherche qui participe à l'évaluation scientifique de la sophrologie sur le terrain.
     

  • D'un annuaire professionnel international permettant de mettre les sophrologues en relation professionnelle.
     

  • D'un espace pour découvrir des articles et des livres à portée scientifique qui intéressent de près ou de loin les sophrologues ou étudiants.

Le Groupe d'Epistémologie de la Sophrologie (G.E.S.)

 

Le Groupe d'Epistémologie de la Sophrologie (G.E.S.) est une unité de recherche, associée à un répertoire de travaux, d'interviews de sophrologues spécialistes et à un annuaire professionnel international.

 

Son principal objectif est d'étudier scientifiquement la sophrologie au niveau de ses fondements, méthodes et résultats.