Le rôle du sophrologue

Le sophrologue : un professionnel qualifié.

Quels que soient les thèmes abordés, l'objectif d'un sophrologue est de permettre aux personnes qui s'adressent à lui d'avoir conscience et de maîtriser les facteurs qui interviennent dans la relation à ce qu'elles vivent, parfois face à une difficulté de vie, mais aussi quand tout va bien dans un but d'épanouissement personnel ou d'efficacité.

Mais plus qu'à l'histoire ou aux difficultés d'une personne, le sophrologue va s'intéresser à sa façon actuelle de vivre les choses, ce qu'elle ressent, ce qu'elle se dit, ce qu'elle fait, ce qu'elle souhaite.
C'est ce que l'on appelle l'approche centrée sur la personne.


Par exemple : si l'objectif d'une personne est de mieux gérer son "stress", le sophrologue va d'abord l'aider à concrétiser ses objectifs, à établir des étapes de travail, il va lui proposer des outils efficaces pour, par exemple, gérer les conséquences de ce "mauvais stress" comme la relaxation ou la respiration, mais il pourra aussi lui proposer une démarche pour qu'elle puisse prendre conscience, et progressivement maîtriser les éléments qui l'empêchent d'être efficace dans certaines situations et qui sont à l'origine de ce "mauvais stress", par exemple:

  • Utiliser ses émotions au lieu de les subir.
  • Accepter ce que l'on ne peut pas changer.
  • Savoir faire des choix, décider.
  • Développer sa capacité d'action.


Un sophrologue partira toujours de l'idée qu'il ne sait pas ce qui est bien pour une personne et l'invitera donc en permanence à donner son avis sur le choix des exercices, la démarche entreprise, son vécu, les résultats obtenus. C'est une relation d'adulte à adulte, une collaboration basée sur la confiance et la responsabilité de chacun que l'on appelle l'alliance.

Ainsi, tout l'art du sophrologue va être d'accompagner avec empathie, dans une démarche de découverte, d'entraînement et d'évolution, en faisant preuve de rigueur méthodologique mais aussi de créativité.

Pour cela, les méthodes que le sophrologue va proposer vont mobiliser la personne dans sa globalité, dans son histoire et dans tout ce qui motive et constitue sa relation à l'existence. Il s'agira de développer sa qualité de conscience tout en développant sa capacité à gérer concrètement ce qui en découlera.

Un sophrologue n'est pas un psychothérapeute : sauf s'il est aussi un professionnel qualifié (médecin, psychologue, psychanalyste), un sophrologue n'est pas habilité et formé pour diagnostiquer et prendre en charge des troubles entrant dans le cadre des psychopathologies (par exemple un état dépressif).

Un sophrologue pourra, par contre, intervenir de manière très bénéfique en complément et souvent en collaboration avec un psychothérapeute. C'est pourquoi un sophrologue ne cherche pas à interpréter des symptômes, des ressentis, des vécus; il ne s'intéresse pas à l'inconscient et ne cherche par exemple aucunement à faire remonter des expériences vécues refoulées.

Un sophrologue n'est pas un "gourou" :
dans le sens où un sophrologue n'est pas là pour donner des réponses toutes faites, des solutions tracées, ni pour dire ce qui lui semblerait bien ou mal que ce soit dans les choix possibles, les actes, les idées ou les valeurs d'une personne.
Il n'y a aucune philosophie sophrologique, aucune croyance, aucune "bonne" façon de voir les choses.
Un sophrologue ne dirige pas, ne suggère pas, et d'une manière générale n'agit pas sur l'autre.


Un sophrologue va établir une collaboration et accompagner avec tout son art une personne vers ses objectifs. Il met à disposition une démarche, des exercices, dont chacun pourra user librement en étant toujours l'acteur de son cheminement.



 
143 RN3, condé 400, - 97432 Ravine des Cabris
Téléphone: 06 92 79 18 53
Email : contact@formation-sophrologie-reunion.fr
Site : www.formation-sophrologie-reunion.fr